Avis clients
Très bien
5.00/5.00

Combien consomme un climatiseur ?

Votre spécialiste en dépannage froid et chambre froide



Lors des longues et chaudes journées d’été, en forte période de canicule, un climatiseur a toujours été synonyme de confort ! La climatisation apporte en effet de nombreux bienfaits dont principalement le rafraîchissement de l’habitat, le maintien et la régulation d’une température ambiante optimale.

Ainsi quand l’été arrive, nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à faire fonctionner en plein régime leur système de climatisation, aux dépens de l’énergie, disent d’autres… En effet, comme tout appareil électrique, le climatiseur nécessite de l’énergie pour fonctionner. Mais pour autant, combien consomme une clim en réalité ? Est-ce que le climatiseur consomme beaucoup d’électricité et augmenter ainsi grandement la facture ?

Si vous aussi vous vous demandez est-ce qu’une clim consomme beaucoup, dans cet article nous allons alors essayer de vous apporter des réponses précises afin de vous éclaircir sur ce sujet de débat qui reste toujours d’actualité.

Qu’est-ce qui impacte la consommation énergétique d’un climatiseur ?

Combien consomme une clim ? Est-ce que le climatiseur consomme beaucoup d’électricité ? Etc. Les questions liées au coût de la consommation d'un climatiseur reviennent souvent dans un contexte d'augmentation des prix de l'électricité et de réchauffement climatique. Pourtant, la climatisation reste jusqu’à ce jour la solution idéale pour rafraîchir l’air intérieur en période de grosses chaleurs. Mais le climatiseur a été longtemps qualifié par nombreux d’appareil très énergivore et que son utilisation augmente la facture d’électricité de façon conséquente.

Mais bien au-delà de tous les préjugés et les nombreuses idées reçues sur la climatisation, la fameuse clim n’est pas forcément un appareil énergivore. D’une part, l’impact sur la facture peut dépendre du type de l’appareil, de sa puissance et de sa qualité. D’autre part, ces dernières années, les fabricants de climatiseurs ont développé de nouveaux modèles plus performants, notamment en termes de consommation d’énergie, grâce à des technologies plus optimisées. De manière générale, plusieurs éléments ont un impact sur la consommation électrique d’un climatiseur.

Le type et la technologie du climatiseur

Bien souvent, lorsqu’on se demande si une clim consomme beaucoup, c’est qu’on fait référence aux climatiseurs classiques de l’ancienne génération. Il faut savoir que les modèles les plus anciens étaient consommaient effectivement d’importante énergie : pour une simple surface de 45m², la facture d’électricité pouvait augmenter de 20 à 25%. Néanmoins, les nouvelles générations de climatiseurs se dotent d'un système de régulation de température permettant alors de réduire davantage sa facture d'électricité. En effet, la régulation de la température est une fonctionnalité permettant à l’appareil de se mettre en veille de manière automatique en fonction de la température souhaitée ou de la température ambiante.

Le choix du modèle de climatiseur est également primordial puisque chacun correspond à un usage particulier et possède des avantages et des inconvénients spécifiques : climatiseur monobloc, climatiseur split, climatiseur réversible, le climatiseur fixe (ou « mural »)…

La classe énergétique et le rendement du climatiseur

Les climatiseurs sont aussi aujourd’hui catégorisés par classe énergétique. Cette dernière va permettre à l’utilisateur de choisir un appareil proposant le meilleur rendement. Il existe 7 classes classées sur une échelle de A+++ à G, notamment pour un climatiseur, avec le principe que plus l’on se rapproche du A+++, moins l’appareil consomme de l’électricité. Ainsi, un climatiseur étiqueté classe énergétique « A+++ » aura un meilleur rendement qu’un climatiseur classé « C » de puissance similaire.

Il faut aussi noter que l'étiquette énergétique indique également le rendement en tenant compte de la puissance frigorifique (Ratio d'efficience énergétique saisonnière EER / Ratio d'efficience énergétique Ratio SEER ) mais aussi de chauffage (Coefficient de performance COP / Coefficient de performance saisonnier SCOP) pour les appareils réversibles. Ainsi, le rendement peut être différent selon à ce que le climatiseur soit réversible ou non, simple ou double conduit, split, refroidissement à eau ou à air, etc.

La puissance du climatiseur

Pour ce qui est de la puissance du climatiseur, elle est directement liée au volume de la pièce à refroidir/réchauffer. La puissance d’un climatiseur varie de 1400 à 4000 Watts selon les modèles. À titre indicatif, pour une pièce de 10 m2 par exemple, avec une hauteur sous-plafond d’environ 2,4m, on utilisera un climatiseur de 1400W à 1600W. Pour chaque 5 m2 de plus, on y ajoutera environ 400W. Ainsi pour une pièce de 30 m2, on aura besoin d’une clim de 3200W à 3400W. Par définition, 1 kW équivaut à 1000 W. 1 kWh signifie qu'un système de puissance 1 kW est utilisé pendant 1 heure. Un climatiseur d'une puissance de 1000 W (= 1kW) consomme alors en théorie 1000 W par heure (= 1 kWh).

Les bonnes pratiques pour une utilisation écoresponsable de la climatisation

Mal utilisée, la climatisation pourrait coûter cher à votre porte-monnaie, mais aussi à l’environnement !

Comme mentionné dans les paragraphes du dessus, la consommation énergétique va en grande partie dépendre du choix du climatiseur. Tout dépend du type de climatiseur et de ses performances énergétiques. Et si vous optez pour un climatiseur qui ne répondra pas à vos besoins, vous risquez fort de surconsommer. En effet, un climatiseur ayant puissance adaptée à la superficie de votre logement consommera toujours moins qu’un autre moins puissant que vous devrez faire fonctionner à pleine puissance pour atteindre la température voulue ni un autre trop puissant qui ne pourra que gaspiller de l’énergie.

Par ailleurs, quelques gestes simples pour une utilisation optimale du climatiseur peuvent faire baisser votre facture d’électricité, par exemple le fait de :

  • bien fermer vos fenêtres et vos rideaux dès que le soleil commence à chauffer, surtout en période estivale. Par ailleurs, il ne faut jamais laisser vos fenêtres ouvertes avec votre climatisation en marche. En effet, l’air extérieur est souvent plus chaud que l’air de la climatisation et vous risqueriez d’utiliser beaucoup d’énergie sans jamais refroidir votre pièce
  • utiliser la climatisation pour refroidir votre pièce, puis utiliser un ventilateur pour maintenir la fraîcheur dans la pièce. Il consommera toujours moins d’énergie que votre climatisation ;
  • ne pas trop forcer votre climatiseur en mettant une température trop basse. L’idéal reste toujours de ne pas avoir plus de 5 degrés de différence avec l’extérieur. Par ailleurs, une grande différence de température peut vous rendre malade.

"Intervention rapide et surtout très efficace sur chambre froide de notre boucherie, au top, merci lefrigoriste.fr."

"Je suis très satisfait du travail sérieux de cette société, de la gentillesse des techniciens et de la rapidité d'exécution du travail. Lefrigoriste.fr a pu installer ma cuisine professionnelle dans la bonne humeur."

"Merci à l'équipe lefrigoriste.fr pour le dépannage éclair sur tous nos systèmes de réfrigération qui avaient besoin d'un bon entretien. Désormais nous avons trouvé un vrai professionnel et nous avons opté pout un contrat d'entretien régulier."

En Vidéos & Photos

Trouvez nous sur Google Maps